Héléna ZEPH
Étiopathe à Longperrier,
entre Senlis, Roissy et Meaux

Pathologie : Arthralgie ou la Douleur Articulaire

Le trouble musculo-squelettique

Douleur au niveau d’une articulation, comprend les éléments osseux, la capsule articulaire, la synovie, les bourses séreuses et les ligaments.

L'arthralgie ou "La douleur articulaire"

 

Suivant les caractéristiques de la Douleur, de la gène fonctionnelle présentée...etc, votre étiopathe déterminera la cause de vos maux, afin de vous traiter ou de vous réorienter au mieux.

Voici une description succincte des différents types d'atteintes pouvant causer des douleurs articulaires que l'on peut rencontrer en cabinet:

 

1. Traumatisme local, atteintes mécaniques

Fracture

Signes : douleur exquise, douleur à la percussion sur l’os, déformation articulaire. Auto-réversible.

Possible traitement étiopathique, notamment chez l’enfant, augmentant la récupération.

Luxation

Les os sont sortis de leur loge articulaire, il n’y a plus de contact entre les surfaces articulaires. Ce phénomène est réversible avec intervention. Possible séquelles si non traitée.

Signe : déformation de l’articulation

exemple : luxation gléno-humérale de l’épaule

Entorse

Déplacement du centre mécanique de l’articulation, inflammation ligamentaire.

Réversible avec action d’un étiopathe.

Séquelle possible en cas d’absences de traitement.

Foulure

Inflammation des ligaments. Auto-réversible avec un peu de repos.

Déchirure musculaire, contusion, blessure, hématome

Auto-réversible

2. Atteintes nerveuses

Arthrotome

Névralgie du nerf articulaire perforant.

Cause : déplacement articulaire vertébrale

Signes :

Douleur au mouvements actifs.

Pas de douleur au mouvements passifs.

Névralgie

Douleur tronculaire suivant le trajet d’un nerf.

Cause : Déplacement articulaire, Hernies discales…

Signes : douleur précise, profonde, lancinante et permanente,  majorée la nuit et à l’étirement. Paresthésies fréquentes et irradiations. Perte ou diminution des réflexes.

Exemple : névralgie du cubital, du radial, névralgie cervico-brachiale, sciatalgie, cruralgie…

Névralgie tronquée

Gainite (inflammation de la gaine) d’une portion d’un nerf.

Cause : vasculaire

Dermatomes

Bande de peau innervée par des fibres sensitives.

Cause : Déplacement articulaire vertébral

Signes : Hypo ou hyperesthésie, douleur superficielle, en bande, tact épi-critique (fin)

Douleur projetée

Douleur ressentie, sur un territoire, dépendante d’un étage de moelle épinière sur-informé par un viscère pathologique.

Exemple :

  • Pathologie cardiaque=> sur-information des nerfs cardiaques=> sur-information ganglion stellaire gauche => douleurs projetées au bras gauche vagues et diffuses.
  • Pathologie duodénum, foie, Vésicule Biliaire, glandes surrénales ou ovaire Droit => surinformation plexus solaire => sur-info véhiculée par le nerf phrénique => envahissement de la moelle à l’étage C4 => sur-info répercutée sur les fibres sensitives en provenance de l’épaule et l’omoplate (C4/C5) à droite=> Douleur épaule et omoplate Droite.
  • Pathologies estomac, rate, glande surrénale ou ovaire G => idem à gauche => douleur épaule et omoplate gauche.

3. Atteinte vasculaire

Artérite

Inflammation d’une artère

Cause : locale (traumatisme, entorse, sur-sollicitation) ou vertébrale

Signes : douleur pulsatile, paroxystique, majorée au mouvement, entraînant l’arrêt de l’activité (ex la marche, la monté des escaliers) Toujours au même moment, douleur précise sur le trajet de l’artère et vague sur son territoire en aval, signes local de l’inflammation (œdème, rougeur, chaleur), prise de pouls bilatéral.

En stade évolué possibilité d’ankylose (rétraction capsulaire), d’arthrose

4. Syndromes évolués et troubles systémiques

Péri-arthrite

Inflammation des éléments péri-articulaires : tendons, bourses, capsule, ligaments…

Cause : Lésion articulaire local de type entorse.

Signes : tendinite (dl majorée à la pression du tendon), bursite (dl majorée à la pression de la bourse), rétraction capsulaire (amplitude des mvt de plus en plus diminuée)

Diagnostic différentiel avec une arthrite : dans l’arthrite, la douleur et la limitation de mouvement est présente aussi bien aux mouvements actifs que passifs.

Syndrome canalaire

Atteinte nerveuse due à l’irritation et à la compression d’un nerf dans l’épaississement d’un canal anatomique

Cause : Lésion articulaire vertébrale ou locale entrainant une dystrophie et une fibrinogenèse (fabrication de tissus fibreux).

Signes : fourmillements, surtout en aval du canal, insensibilité surtout la nuit, raideur, maladresse, faiblesse, troubles moteurs, parfois duretés locales.

Algodystrophie

Dégénérescence de tout un territoire par dystrophie (défaut de nutrition vasculaire).

Cause : traumatisme local.

Signes : phase fluxionnaire (ou moite) puis atrophique (ou sec)

Cancer osseux

Douleur profonde , sourde, permanente , ne cède pas aux antidouleurs

Arthrite

On appelle « arthrite » l’inflammation de l’articulation, Elle est douloureuse et invalidante.

Arthrose

On appelle « arthrose » le syndrome dégénératif du cartilage.

Ce ne sera pas l’arthrose qui fera mal mais le frottement des surfaces osseuses démunis de cartilage, ou bien dans certains cas, le tiraillement ligamentaire de l’entorse responsable.

Diagnostique différentiel :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.