Héléna ZEPH
Étiopathe à Longperrier,
entre Senlis, Roissy et Meaux

Pathologie : Le Reflux Gastro-œsophagien ou RGO

Il s’agit du passage intermittent du contenu gastrique dans l’œsophage.

1. Étiologie

  • déficit du ligament phréno-tubérositaire, laissant le sphincter haut de l’estomac, le cardia, légèrement ouvert,
  • spasme du sphincter bas de l’estomac, le pylore, provocant une hyper-pression intra-gastrique ne laissant d’autre choix au contenu stomacal que de remonter ,
  • hyper pression abdominale, notamment chez la femme enceinte,
  • hernie hiatale,

 

 

Il existe 2 types principales de Hernies Hiatales

  • La hernie par glissement
  • Le hernie par roulement

Signes cliniques:

  • Souvent sans symptômes
  • Régurgitations permanentes ou postprandiales (avec des morceaux),
  • Phénomène déclenché par une position particulière : penché en avant (signe du lacet) ou encore allongé sur le dos,
  • sensation de brûlure, appelé pyrosis, partant de l’épigastre et remontant le long de la gorge

Evolution:

Avec le temps,  les contacts répétés avec l’acide contenu dans l’estomac pourra déclencher une inflammation de la muqueuse appelée œsophagite peptidique, puis un ulcère du bas œsophage, dont les saignement peuvent provoquer une anémie

Le RGO peut également être source de sinusites chroniques, en effet, l’acidité irritant la muqueuse celle-ci gonfle pour se protéger et créer d’avantage de mucus protecteur. 

2. Remarque:

Le Reflux gastro-œsophagien peut aussi être complètement asymptomatique et ceux pendant plusieurs années.

3. Traitement:

L'arrêt du tabac, de l’alcool, du café, la modification de son régime alimentaire (éviter les mets trop chaud, trop froids, les repas trop copieux), dormir avec la tête surélevée, peuvent améliorer quelques peu les symptômes.

Les médicaments anti-sécrétoire gastrique, les plâtres… sont prescrit mais sans grand succès.

ÉTIOPATHIE

L’Étiopathe tachera de trouver la cause des reflux et d’y remédier au plus vite, pour ce faire un certains nombres de techniques pourront être utilisées.

  • Action sur les commandes nerveuses,du pylore (D4-D7),
  • du nerf phrénique sympathique, (cervicales basses C3-C4-(C5))
  • du nerf vague (Xème paire crânienne) parasympathique, cervicales hautes.
  • Travail direct du diaphragme, par la manœuvre de Tredaniel,
  • Manipulation du pylore et du colon droit,
  • Manœuvre spécifique de réduction des hernie hiatale, le cas échéant.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.