Héléna ZEPH
Étiopathe à Longperrier,
entre Senlis, Roissy et Meaux

Pathologie : Le Lumbago

Le lumbago est une douleur située dans la partie basse du dos.

Il se manifeste par une douleur brutale, une sensation de craquement, un blocage ou un déficit de mobilité de la région lombaire (partie inférieure de la colonne vertébrale).

On peut distinguer une forme de lumbago aiguë quand la douleur ne dure que quelques jours à quelques semaines et enfin une autre forme qui peut devenir chronique avec le temps.

1. Les principales causes

Cette pathologie peut être secondaire à un simple mouvement comme :

  • se redresser avec le dos courbé pour ramasser un stylo par exemple ;
  • tourner rapidement le haut du corps ;
  • effectuer un mouvement soudain ou maladroit lors d’une activité sportive ou professionnelle ;
  • soulever des objets lourds.

2. Signes cliniques

  • douleur intense survient instantanément après un mouvement de rotation du haut du corps, sans autres symptômes.
  • sensation de craquement peut accompagner le début de la douleur.
  • souvent blocage en position antalgique (qui diminue la douleur)
  • la position couchée sur le dos soulage le mal.
  • Au contraire, la toux ou le mouvement augmentent systématiquement la douleur.

Selon une étude de l’organisation mondiale de la santé, le mal de dos très fréquent aujourd’hui, touche environ 30% de gens dans le monde. L’OMS indique également que 80% de la population mondiale en souffrirait au moins une fois dans son existence.

3. Prévention

La meilleure prévention contre les lumbagos est de travailler la souplesse, de faire du sport au quotidien, le tout, accompagné d’une alimentation équilibrée.

ÉTIOPATHIE :

Généralement, ces affections trouvent leur origine dans un accident mécanique articulaire aiguë au niveau des vertèbres lombaires hautes. L’accident incriminé provoque une contraction musculaire qui déforme complètement la posture du malade.

Le traitement consiste en la réduction de l’accident mécanique local, avec rétablissement de la libre mobilité de l’articulation.

Enfin, notons qu’un lumbago non traité risque de devenir chronique ou d’aboutir à une lombalgie permanente avec formation d’arthrose, évoluant vers l’ankylose définitive.

Les ceintures de soutien lombaire sont fortement déconseillées (sauf effort intense), en effet, elles ne permettent pas aux muscles de la posture de travailler convenablement, ceux-ci s’affaiblissent très rapidement et avec un facteur temps important la ceinture devient alors indispensable au patient afin de ne pas souffrir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.